Mon stage au sein de Procom

Par Procom

Sonia 3Mon stage au sein de Procom Québec tire à sa fin et je me dois de vous dire que cette expérience est plus qu’enrichissante. Au cours de ces 4 mois de pratique, j’ai beaucoup appris, mais j’ai aussi été confronté à plusieurs défis. À titre de stagiaire au sein de cette firme, nous avons le mandat de faire le vrai travail de recruteur et pas seulement les tâches administratives.

Au tout début, nous sommes convoqués à plusieurs formations dans les bureaux Procom et la semaine suivante, nous sommes envoyés sur le terrain afin de mettre à profit notre savoir. Il est à noter que durant tout ce processus, nous sommes épaulés par tous (directeur, recruteurs, etc.). C’est d’ailleurs un point sur lequel que je dois vous parler : Chez Procom à Montréal, les recruteurs et tous les employés créent une ambiance très familière, on s’adapte vite et on se sent rapidement intégré par tous.

Pour ce qui est de l’apprentissage, cela se fait au fur et à mesure suite aux formations. D’abord, on fait les références professionnelles par courriel ou par téléphone pour les candidats des recruteurs, ensuite on se pratique à faire les affichages de poste sur les différents réseaux sociaux et parfois on doit formater les C.V. des candidats en format Procom. Suite à cela, les team leads nous assignent des postes administratifs. Ceux-là sont vraisemblablement moins difficiles à travailler lors de nos débuts, mais dans le monde du recrutement, rien n’est gagné d’avance. En fait, il faut travailler le poste de fond en comble pour trouver un candidat, faire les démarches nécessaires pour soumettre sa candidature et attendre une réponse du client. Cependant, il faut prendre en compte plusieurs impondérables qui peuvent venir altérer le bon fonctionnement du processus. C’est d’ailleurs lors de ces périodes que nous faisons face à des défis et qu’il faut savoir développer des mécanismes afin de garder le poste en contrôle. Il est important de ne pas paniquer ou d’abandonner, car il y a toujours une solution à chaque situation désagréable, dans le monde du recrutement.  

Ceci dit, plus le temps avance, plus le nombre de postes augmentent et bien sûr nos compétences se développent spontanément. Il est bon de savoir que tout va vite en recrutement, il faut donc accepter de sortir de sa zone de confort, principalement au début. Un autre point important est la relation avec le candidat. Il faut impérativement entretenir une excellente relation avec tous les candidats, car c’est la clé de la réussite d’un bon recruteur (le réseau est primordial).

 En somme, je tiens à remercier tous les recruteurs, l’équipe des relations d’affaires, les directeurs des services-conseils et principalement mes deux maîtres de stage, Dany Bossé et Mathieu St-Amant. Ce sont des personnes formidables, professionnelles et disponibles à tout moment. En tant que recruteur-stagiaire, j’ai adoré mon expérience et je suis très ravie de poursuivre chez Procom à titre de conseillère en attraction de talents.


par Procom

Partagez-nous ce que vous pensez de cet article.

Mettez votre commentaire ci-dessous.

S’abonner au blogue