Procom aime approfondir ses connaissances – Conférence de l’IIBA

Par Procom

iiba logo-1.gif

Dans le processus d’amélioration continue de ses employés, Procom Québec était présent lors de la dernière conférence de l’IIBA (International Institute of Business Analysis) qui a eu lieu le 21 septembre 2017 dernier au Plaza Centre ville.

Olivia, Recruteur Technique spécialisée en analyse d’affaires, a eu le plaisir d’assister aux présentations de divers conférenciers dont :

  • Pierre-Majorique Léger, Docteur en Génie industriel de l’université HEC Montréal;
  • Manaf Bouchentouf, Directeur exécutif à la Banque Nationale du Canada - HEC Montreal Startup Accelerator;
  • Carlos Benfeito, Jean-François Larochelle - Intact Assurances;
  • Joel Quimper et Charles Verdon-Microsoft;
  • Sarah Grigsby, Facilitateur Graphique.

Voici quelques faits saillants de cette conférence :

Le docteur Léger a présenté  la corrélation entre l’utilisation des neurosciences et l’importance d’analyser la Méga donnée. Dans le but d’améliorer l’expérience utilisateur, il effectue diverses séries de tests à l’Institut de valorisation des données (IVADO) qui soutient le développement de processus permettant d’extraire des tendances, des statistiques et des informations concrètes du flux de création continue de données massives (big data).

Sarah Grisby a parlé de son emploi actuel en tant que facilitateur graphique. C’est un domaine qui connait de plus en plus de succès à travers le monde. La facilitation graphique est une pratique qui utilise les médias graphiques pour favoriser les échanges et les réflexions au sein d’un groupe afin de lui permettre de construire une vision commune. Elle sert, alimente et accompagne un processus de collaboration. Cette pratique cherche à faciliter l’appréhension de sujets complexes par leur nature ou par la forme qu’ils prennent habituellement en proposant une visualisation adaptée. Il s’agit donc de comprendre les données et de transformer ces données en images. Pour un analyste d’affaires qui intervient dans la gestion des projets qui demandent autant de compétences techniques que d’habiletés de communication, cela pourrait permettre de rendre les différentes rencontres entre eux et les développeurs par exemple plus concrètes et avoir une compréhension plus effective de leur besoin.

Lors de conférence, Olivia a constaté  que le métier d’analyste d’affaires est une profession qui ne cesse d’évoluer et qui s’inscrit au cœur de l’ère informatique. C’est un métier en pleine mutation et qui fera l’objet d’exigences constantes en termes de compétences telles que l’analyse, la veille technologique, mais surtout une excellente vision du monde des affaires.


par Procom

Partagez-nous ce que vous pensez de cet article.

Mettez votre commentaire ci-dessous.

S’abonner au blogue